English [en]   Deutsch [de]   español [es]   français [fr]   русский [ru]  

Grâce à votre soutien, 2015 marque les 30 ans de la FSF. Au cours des 30 ans à venir, nous voulons défendre encore mieux les droits des utilisateurs de l'informatique. Pour passer à la vitesse supérieure, nous avons donné à notre collecte de fonds un objectif sans précédent : 525 000 $ au 31 janvier. En savoir plus.

525K
28% (145K)
Je participe

L'original de cette page est en anglais.

Malveillance du Kindle Swindle

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

Nous appelons ce produit « Swindle d'Amazon »1 parce qu'il a un mécanisme de gestion numérique des restrictions (DRM) et d'autres fonctionnalités malveillantes.

Logiciel malveillant et logiciel non libre sont deux notions différentes. La différence entre logiciel libre et logiciel non libre réside dans le fait que les utilisateurs ont, ou non, le contrôle du programme. Cela n'a rien à voir avec ce que fait le programme en cours de fonctionnement. Cependant, en pratique, un logiciel non libre est souvent malveillant parce que le développeur, conscient que les utilisateurs seraient incapables de corriger une éventuelle fonctionnalité malveillante, est tenté de leur en imposer quelques-unes.


Note de traduction
  1. Swindle : arnaque. 

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page