English [en]   Deutsch [de]   français [fr]   русский [ru]  

L'original de cette page est en anglais.

Espionnage par le logiciel privateur

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

Introduction

Depuis des décennies, le mouvement du logiciel libre dénonce l'appareil de flicage mis en place par des éditeurs de logiciel privateur comme Microsoft et Apple. Les années récentes ont vu cette tendance à observer les gens gagner l'ensemble de l'industrie, non seulement du logiciel mais aussi du matériel. En outre, elle s'est propagée de façon spectaculaire du clavier d'ordinateur à l'informatique mobile, au bureau, à la maison, aux systèmes de transport et à l'école.

Ce document tente de recenser les cas clairement établis de logiciels privateurs espionnant l'utilisateur ou le suivant à la trace.

Ajouts récents

Les ajouts récents se trouvent au début de chaque catégorie

Espions dans les systèmes d'exploitation

(#OSSpyware)

Windows

(#SpywareInWindows)

Il y a bien d'autres logiciels Microsoft malveillants.

MacOS

(#SpywareInMacOS)

Il y a bien d'autres espions dans les iTrucs, et bien d'autres logiciels Apple malveillants.

Android

(#SpywareInAndroid)

Espions dans les mobiles

(#SpywareOnMobiles)

Téléphones

(#SpywareInTelephones)

Applications mobiles

(#SpywareInMobileApps)

Espions sur le lieu de travail

(#SpywareAtWork)

Skype

(#SpywareInSkype)

Espions sur la route

(#SpywareOnTheRoad)

Véhicules

(#SpywareInVehicles)

Espions à la maison

(#SpywareAtHome)

Téléviseurs

(#SpywareInTVSets)

Espions sur le web

(#SpywareOnTheWeb)

Beaucoup de sites web espionnent leurs visiteurs. Les sites web ne sont pas des programmes, aussi n'est-il pas pertinent de les qualifier de « libres » ou de « privateurs » (propriétaires), mais ce flicage constitue malgré tout un abus.

Flash

(#SpywareInFlash)

Une autre méthode de profilage fait usage de code JavaScript.


Note de traduction
  1. Commission fédérale du commerce. 

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page