English [en]   català [ca]   Deutsch [de]   español [es]   français [fr]   Bahasa Indonesia [id]   italiano [it]   한국어 [ko]   Nederlands [nl]   polski [pl]   русский [ru]   简体中文 [zh-cn]   繁體中文 [zh-tw]  

Grâce à votre soutien, 2015 marque les 30 ans de la FSF. Au cours des 30 ans à venir, nous voulons défendre encore mieux les droits des utilisateurs de l'informatique. Pour passer à la vitesse supérieure, nous avons donné à notre collecte de fonds un objectif sans précédent : 525 000 $ au 31 janvier. En savoir plus.

525K
26% (137K)
Je participe

L'original de cette page est en anglais.

Utiliser la licence GNU de documentation libre

par Richard Stallman

Si vous connaissez une personne qui écrit un manuel sur les logiciels libres, et qui envisage une publication commerciale, vous avez une chance d'aider le mouvement du logiciel libre de manière significative, avec peu de travail : en lui suggérant de publier le manuel sous la GNU Free Documentation License - GNU FDL (licence GNU de documentation libre).

Jusqu'à récemment, la publication commerciale d'un livre impliquait presque toujours un livre non libre. Mais, tout comme le commerce de logiciels libres s'est développé depuis quelques temps, le commerce de la documentation libre décolle maintenant de la même façon. Certains des plus grands éditeurs commerciaux de documentation sur le système GNU/Linux, et sur les logiciels libres en général, acceptent à présent de publier des livres sous la GNU FDL, et de payer les auteurs de la même manière que d'habitude – SI les auteurs sont fermes à ce sujet.

Mais les éditeurs proposeront certainement d'abord un livre privateur (propriétaire) normal. Et si les auteurs acceptent, il en sera ainsi. Aussi, il est essentiel pour les auteurs de prendre les devants ; de dire « nous voulons utiliser la GNU FDL pour ce livre ». Alors, quand votre ami parlera d'écrire un manuel, vous pourrez influencer le cours des événements simplement en suggérant cette possibilité.

Si l'éditeur rejette tout d'abord la requête, le Projet GNU peut aider les auteurs à les persuader. Ils peuvent nous contacter à <gnu@gnu.org>.

Il y a d'autres licences de documentation libre qui sont légitimes, mais quelquefois leur utilisation requiert de faire attention. Par exemple, une licence comprenant deux clauses optionnelles ; la licence est libre si aucune des deux clauses optionnelles n'est utilisée, mais utiliser l'une ou l'autre rend le livre non libre (voir http://www.gnu.org/licenses/license-list.html). Les auteurs qui veulent publier une documentation libre, mais utiliser une licence autre que la GNU FDL, peuvent nous contacter afin que nous puissions vérifier que la licence relève vraiment de la documentation libre.

Quand un manuel commercial est libre et qu'il se rapporte au système GNU, le projet GNU peut le recommander au public. Si les auteurs ou l'éditeur réalisent une page web pour le décrire ou pour en vendre des copies, nous pouvons la mettre en lien sur www.gnu.org/doc/other-free-books.html, pourvu que la page se conforme à nos critères habituels (par exemple, elle ne doit pas contenir de liens vers des logiciels ou de la documentation non libres, et ne doit pas inciter les gens à l'achat de manière agressive). Veuillez informer <webmasters@gnu.org> si vous trouvez de telles pages.

Article directement lié à ce sujet : Logiciels et manuels libres.

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page