linux-and-gnu.fr.po

Mismatched links: 5.

Mismatched ids: 5.

#text
15  
Many people have made major contributions to the free software in the system, and they all deserve credit for their software. But the reason it is <em>an integrated system</em>&mdash;and not just a collection of useful programs&mdash;is because the GNU Project set out to make it one. We made a list of the programs needed to make a <em>complete</em> free system, and we systematically found, wrote, or found people to write everything on the list. We wrote essential but unexciting&#8239;<a class="ftn" href="#unexciting">[1]</a> components because you can't have a system without them. Some of our system components, the programming tools, became popular on their own among programmers, but we wrote many components that are not tools&#8239;<a class="ftn" href="#nottools">[2]</a>. We even developed a chess game, GNU Chess, because a complete system needs games too. 
Beaucoup de gens ont apporté des contributions majeures aux logiciels libres qu'on trouve dans le système et ils méritent tous de la reconnaissance. Mais la raison pour laquelle c'est <em>un système</em> – et pas seulement une collection de programmes utiles – est que le projet GNU s'est donné pour objectif d'en concevoir un. Nous avons dressé une liste des programmes nécessaires pour faire un système libre <em>complet</em> et nous avons systématiquement écrit ou trouvé des gens pour écrire toutes les choses mentionnées sur la liste. Nous avons écrit des composants majeurs et essentiels mais pas vraiment passionnants <a class="ftn" id="f1-rev" href="#unexciting">[1]</a> parce qu'on ne peut pas avoir de système sans eux. Certains de nos composants systèmes, les outils de programmation, sont devenus populaires parmi les programmeurs, mais nous avons aussi écrit beaucoup de composants qui ne sont pas des outils <a class="ftn" id="f2-rev" href="#nottools">[2]</a>. Nous avons même développé un jeu d'échec, GNU Chess, car un système complet a aussi besoin de jeux. 
18  
Making them work well together was not a trivial job. Some GNU components&#8239;<a class="ftn" href="#somecomponents">[3]</a> needed substantial change to work with Linux. Integrating a complete system as a distribution that would work &ldquo;out of the box&rdquo; was a big job, too. It required addressing the issue of how to install and boot the system&mdash;a problem we had not tackled, because we hadn't yet reached that point. Thus, the people who developed the various system distributions did a lot of essential work. But it was work that, in the nature of things, was surely going to be done by someone. 
Les faire fonctionner ensemble n'a pas été pas un travail trivial. Certains composants GNU <a class="ftn" id="f3-rev" href="#somecomponents">[3]</a> demandaient des changements substantiels pour fonctionner avec Linux. L'intégration d'un système complet en une distribution qui pourrait fonctionner « au déballage » fut un travail tout aussi important. Il fallait résoudre la question de l'installation et du démarrage du système – un problème auquel nous ne nous étions pas attaqué, car nous n'en étions pas encore là. Les personnes qui ont développé les diverses distributions du système ont donc effectué un travail essentiel. Mais c'était du travail qui, de toute façon, allait certainement être réalisé par quelqu'un. 
25  
Aside from GNU, one other project has independently produced a free Unix-like operating system. This system is known as BSD, and it was developed at UC Berkeley. It was nonfree in the 80s, but became free in the early 90s. A free operating system that exists today&#8239;<a class="ftn" href="#newersystems">[4]</a> is almost certainly either a variant of the GNU system, or a kind of BSD system. 
Outre GNU, un autre projet a produit de manière indépendante un système d'exploitation libre de type Unix. Ce système est connu sous le nom de BSD et a été développé à l'université de Californie à Berkeley. Il n'était pas libre dans les années 80, mais le devint au début des années 90. Tout système d'exploitation libre existant aujourd'hui <a class="ftn" id="f4-rev" href="#newersystems">[4]</a> est fort probablement soit une variante de GNU, soit un système de type BSD. 
26  
People sometimes ask whether BSD too is a version of GNU, like GNU/Linux. The BSD developers were inspired to make their code free software by the example of the GNU Project, and explicit appeals from GNU activists helped persuade them, but the code had little overlap with GNU. BSD systems today use some GNU programs, just as the GNU system and its variants use some BSD programs; however, taken as wholes, they are two different systems that evolved separately. The BSD developers did not write a kernel and add it to the GNU system, and a name like GNU/BSD would not fit the situation&#8239;<a class="ftn" href="#gnubsd">[5]</a>. 
Quelquefois les gens demandent si BSD est aussi une version de GNU, comme GNU/Linux. Les développeurs de BSD ont été conduits à rendre leur travail libre par l'exemple du projet GNU et des appels explicites des activistes de GNU les y ont encouragés, mais leur code ne recouvrait que très partiellement celui de GNU. Les systèmes BSD utilisent aujourd'hui quelques logiciels GNU, de même que le système GNU et ses variantes font usage de quelques logiciels BSD ; mais dans l'ensemble ce sont deux systèmes différents qui ont évolué séparément. Les développeurs de BSD n'ont pas écrit un noyau qu'ils auraient ajouté au système GNU, et un nom tel que GNU/BSD ne refléterait pas la situation <a class="ftn" id="f5-rev" href="#gnubsd">[5]</a>. 
28  
These unexciting but essential components include the GNU assembler (GAS) and the linker (GLD), both are now part of the <a href="/software/binutils/">GNU Binutils</a> package, <a href="/software/tar/">GNU tar</a>, and many more. 
<a href="#f1-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Ces composants non passionnants mais essentiels comprennent l'assembleur GNU (GAS) et le <i>linker</i> (GLD) qui font actuellement partie du paquet <a href="/software/binutils/">GNU Binutils</a>, <a href="/software/tar/">GNU tar</a>, etc. 
29  
For instance, The Bourne Again SHell (BASH), the PostScript interpreter <a href="/software/ghostscript/ghostscript.html">Ghostscript</a>, and the <a href="/software/libc/libc.html">GNU C library</a> are not programming tools. Neither are GNUCash, GNOME, and GNU Chess. 
<a href="#f2-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Par exemple, le Bourne Again SHell (BASH), l'interpréteur PostScript <a href="/software/ghostscript/ghostscript.html">Ghostscript</a> et la <a href="/software/libc/libc.html">bibliothèque C de GNU</a> ne sont pas des outils de programmation ; GNUCash, GNOME et GNU Chess non plus. 
30  
For instance, the <a href="/software/libc/libc.html">GNU C library</a>. 
<a href="#f3-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Par exemple, la <a href="/software/libc/libc.html">bibliothèque C de GNU</a>. 
31  
Since that was written, a nearly-all-free Windows-like system has been developed, but technically it is not at all like GNU or Unix, so it doesn't really affect this issue. Most of the kernel of Solaris has been made free, but if you wanted to make a free system out of that, aside from replacing the missing parts of the kernel, you would also need to put it into GNU or BSD. 
<a href="#f4-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Depuis que ceci a été écrit, un système presque entièrement libre de style Windows a été développé, mais techniquement il n'est pas du tout comme GNU ou Unix, donc cela n'affecte pas vraiment ce problème. La majeure partie du noyau de Solaris a été libérée, mais si vous voulez en faire un système libre, outre remplacer les parties manquantes du noyau, vous aurez aussi besoin de l'intégrer à GNU ou BSD. 
32  
On the other hand, in the years since this article was written, the GNU C Library has been ported to several versions of the BSD kernel, which made it straightforward to combine the GNU system with that kernel. Just as with GNU/Linux, these are indeed variants of GNU, and are therefore called, for instance, GNU/kFreeBSD and GNU/kNetBSD depending on the kernel of the system. Ordinary users on typical desktops can hardly distinguish between GNU/Linux and GNU/*BSD. 
<a href="#f5-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Toutefois, dans les années qui ont suivi l'écriture de cet article, la bibliothèque C de GNU a été portée sur plusieurs versions du noyau BSD, ce qui permit de combiner le système GNU avec ce noyau. Tout comme GNU/Linux, il s'agit de variantes de GNU et elles sont par conséquent appelées GNU/kFreeBSD et GNU/kNetBSD, en fonction du noyau du système. Les utilisateurs ordinaires des bureaux classiques peuvent difficilement faire la différence entre GNU/Linux et GNU/*BSD. 
35  
Please see the <a href="/server/standards/README.translations.html">Translations README</a> for information on coordinating and contributing translations of this article. 
Merci d'adresser vos commentaires sur les pages en français à &lt;<a href="mailto:trad-gnu@april.org">trad-gnu@april.org</a>&gt;, et sur les traductions en général à &lt;<a href="mailto:web-translators@gnu.org">web-translators@gnu.org</a>&gt;. Si vous souhaitez y contribuer, vous trouverez dans le <a href="/server/standards/README.translations.html">guide de traduction</a> les infos nécessaires.