rms-lisp.fr.po

Mismatched links: 11.

Mismatched ids: 9.

#text
10  
Well, people wanted to extend this language with programming facilities, so they added some. For instance, one of the first was a looping construct, which was <code>&lt;&nbsp;&gt;</code>. You would put those around things and it would loop. There were other cryptic commands that could be used to conditionally exit the loop. To make Emacs, we&#8239;<a href="#foot-1">[1]</a> added facilities to have subroutines with names. Before that, it was sort of like Basic, and the subroutines could only have single letters as their names. That was hard to program big programs with, so we added code so they could have longer names. Actually, there were some rather sophisticated facilities; I think that Lisp got its unwind-protect facility from TECO. 
Certaines personnes voulaient étendre ce langage avec des méthodes de programmation. Elles en ont donc ajouté quelques-unes. Par exemple, l'une des premières fut une structure de boucle, qui était &lt; &gt;. Vous pouviez placer ces chevrons autour de quelque chose, et cette chose s'exécutait en boucle. Il y avait d'autres commandes cryptiques qu'on pouvait utiliser pour sortir de la boucle si une condition était vérifiée. Pour faire Emacs, nous <a id="foot-1-rev" href="#foot-1">[1]</a> avons ajouté des méthodes pour avoir des sous-programmes avec des noms. Avant cela, c'était une sorte de Basic, et le nom des sous-programmes ne pouvaient avoir qu'une seule lettre. Il était difficile de faire de gros programmes avec. Nous avons donc ajouté du code pour qu'ils puissent avoir des noms plus long. En fait, il y avait des méthodes plutôt sophistiquées : je pense que Lisp a hérité sa méthode <i>unwind-protect</i> de TECO. 
12  
It was Bernie Greenberg, who discovered that it was&#8239;<a href="#foot-2">[2]</a>. He wrote a version of Emacs in Multics MacLisp, and he wrote his commands in MacLisp in a straightforward fashion. The editor itself was written entirely in Lisp. Multics Emacs proved to be a great success&mdash;programming new editing commands was so convenient that even the secretaries in his office started learning how to use it. They used a manual someone had written which showed how to extend Emacs, but didn't say it was a programming. So the secretaries, who believed they couldn't do programming, weren't scared off. They read the manual, discovered they could do useful things and they learned to program. 
C'est Bernie Greenberg qui l'a découvert <a id="foot-2-rev" href="#foot-2">[2]</a>. Il a écrit une version d'Emacs avec le MacLisp de Multics ; il écrivait ses commandes en MacLisp de façon très simple. L'éditeur lui-même était entièrement écrit en Lisp. L'Emacs de Multics a été un grand succès : programmer de nouvelles commandes d'édition était si pratique que même les secrétaires de son service s'y sont mises. Elles se servaient d'un manuel que quelqu'un avait écrit pour montrer comment étendre Emacs, sans dire qu'il s'agissait de programmation. Donc les secrétaires, qui croyaient être incapables de programmer, n'ont pas eu peur d'essayer. Elles ont lu le manuel, découvert qu'elles pouvaient faire des choses utiles, et ont appris à programmer. 
24  
There were two different ideas about what this company should be like. Greenblatt wanted to start what he called a &ldquo;hacker&rdquo; company. This meant it would be a company run by hackers and would operate in a way conducive to hackers. Another goal was to maintain the AI Lab culture&#8239;<a class="ftn" href="#foot-3">[3]</a>. Unfortunately, Greenblatt didn't have any business experience, so other people in the Lisp machine group said they doubted whether he could succeed. They thought that his plan to avoid outside investment wouldn't work. 
Il y avait deux conceptions différentes du type de société que ça devait être. Greenblatt voulait lancer ce qu'il appelait une « entreprise de hacker ». Cela signifie qu'il voulait une entreprise dirigée par des hackers et qui fonctionnerait d'une manière favorable aux hackers. Elle aurait également pour but de maintenir la culture du labo d'IA <a id="foot-3-rev" href="#foot-3">[3]</a>. Malheureusement, comme Greenblatt n'avait aucune expérience des affaires, d'autres personnes du groupe de la machine Lisp ont émis des doutes sur ses chances de réussite. Elles pensaient que son plan pour éviter les investissements extérieurs ne marcherait pas. 
30  
So Symbolics came up with a plan&#8239;<a href="#foot-4">[4]</a>. They said to the lab, &ldquo;We will continue making our changes to the system available for you to use, but you can't put it into the MIT Lisp machine system. Instead, we'll give you access to Symbolics' Lisp machine system, and you can run it, but that's all you can do.&rdquo; 
Les gens de Symbolics ont trouvé une combine <a id="foot-4-rev" href="#foot-4">[4]</a>. Ils ont dit au labo : « Nous continuerons à mettre à votre disposition nos modifications du système pour votre usage, mais vous ne pourrez pas les installer dans le système de machine Lisp du MIT. À la place, nous vous donnerons accès à celui de Symbolics et vous pourrez le faire fonctionner, mais c'est tout ce que vous pourrez faire. » 
32  
Up until that point, I hadn't taken the side of either company, although it made me miserable to see what had happened to our community and the software. But now, Symbolics had forced the issue. So, in an effort to help keep Lisp Machines Inc. going&#8239;<a href="#foot-5">[5]</a>&mdash;I began duplicating all of the improvements Symbolics had made to the Lisp machine system. I wrote the equivalent improvements again myself (i.e., the code was my own). 
Jusque-là, je n'avais pris parti pour aucune des deux entreprises, bien que cela me rendît malheureux de voir ce qui était arrivé à notre communauté et au logiciel. Mais maintenant, Symbolics m'avait forcé la main. Alors, pour essayer d'aider LMI à poursuivre son activité <a id="foot-5-rev" href="#foot-5">[5]</a>, j'ai commencé à dupliquer toutes les améliorations que Symbolics avait faites au système de machine Lisp. Je réécrivais des améliorations équivalentes moi-même (c'est-à-dire avec mon propre code). 
33  
After a while&#8239;<a href="#foot-6">[6]</a>, I came to the conclusion that it would be best if I didn't even look at their code. When they made a beta announcement that gave the release notes, I would see what the features were and then implement them. By the time they had a real release, I did too. 
Au bout d'un moment <a id="foot-6-rev" href="#foot-6">[6]</a>, je suis arrivé à la conclusion que cela irait mieux si je ne regardais même pas leur code. Dans les annonces de versions bêta qui donnaient les notes de version, je pouvais voir quelles allaient être les fonctionnalités et les implémenter moi-même. Au moment où ils avaient une version publiable, j'avais la mienne également. 
34  
In this way, for two years, I prevented them from wiping out Lisp Machines Incorporated, and the two companies went on. But, I didn't want to spend years and years punishing someone, just thwarting an evil deed. I figured they had been punished pretty thoroughly because they were stuck with competition that was not leaving or going to disappear&#8239;<a href="#foot-7">[7]</a>. Meanwhile, it was time to start building a new community to replace the one that their actions and others had wiped out. 
De cette façon, et pendant deux ans, je les ai empêchés d'écraser LMI et les deux entreprises ont continué d'exister. Mais je ne voulais pas passer des années et des années à punir quelqu'un, dans le seul but de contrer une mauvaise action. J'imagine qu'ils avaient été assez punis parce qu'ils étaient coincés avec de la concurrence qui n'allait pas laisser tomber ni disparaître <a id="foot-7-rev" href="#foot-7">[7]</a>. De toute manière, il était temps de commencer à bâtir une nouvelle communauté pour remplacer celle que leurs actions, ainsi que d'autres, avaient rayée de la carte. 
41  
Obviously, machines are bigger now, and we don't do it that way any more. We put in <code>caar</code> and <code>cadr</code> and so on, and we might put in another looping construct one of these days. We're willing to extend it some now, but we don't want to extend it to the level of common Lisp. I implemented Common Lisp once on the Lisp machine, and I'm not all that happy with it. One thing I don't like terribly much is keyword arguments&#8239;<a href="#foot-8">[8]</a>. They don't seem quite Lispy to me; I'll do it sometimes but I minimize the times when I do that. 
Évidemment les machines sont plus grosses maintenant et nous ne travaillons plus de cette façon. Nous utilisons <code>caar</code> et <code>cadr</code>, etc., et nous pourrions intégrer une autre construction de boucle un de ces jours. Nous avons envie de l'étendre un peu maintenant, mais nous ne voulons pas l'étendre au niveau du Common Lisp. Il m'est arrivé une fois d'implémenter le Common Lisp sur la machine Lisp, mais je n'en ai pas été vraiment satisfait. Ce que je n'aime pas trop, ce sont les arguments mots-clefs <a id="foot-8-rev" href="#foot-8">[8]</a>. Ils ne me semblent pas très « Lisp » ; je le fais de temps à autre, mais le moins possible. 
49  
We've produced a tremendous range of free software. We've done what people said we could never do; we have two operating systems of free software. We have many applications and we obviously have a lot farther to go. So we need your help. I would like to ask you to volunteer for the GNU project; help us develop free software for more jobs. Take a look at <a href="/help/help.html">gnu.org/help</a> to find suggestions for how to help. If you want to order things, there's a link to that from the home page. If you want to read about philosophical issues, look in /philosophy. If you're looking for free software to use, look in /directory, which lists about 1900 packages now (which is a fraction of all the free software out there). Please write more and contribute to us. My book of essays, &ldquo;Free Software and Free Society,&rdquo; is on sale and can be purchased at www.gnu.org&#8239;<a href="#foot-9">[9]</a>. Happy hacking! 
Nous avons produit une variété énorme de logiciels libres. Nous avons fait ce que les gens disaient que nous n'arriverions jamais à faire ; nous avons deux systèmes d'exploitation constitués de logiciel libre. Nous avons de nombreuses applications, mais évidemment nous avons encore beaucoup à faire. C'est pourquoi nous avons besoin de votre aide. J'aimerais vous demander de faire du bénévolat pour le projet GNU ; aidez-nous à développer le logiciel libre pour qu'il y ait plus d'emplois. Allez voir sur <a href="/help/">gnu.org/help</a> pour trouver des idées sur la manière de nous aider. Si vous voulez commander des choses, il y a un lien pour cela sur cette page. Si vous voulez des articles sur des questions philosophiques, allez voir dans /philosophy. Si vous cherchez des logiciels libres, allez voir dans /directory, qui actuellement répertorie environ 1900 logiciels (ce qui représente une fraction de tout les logiciels libres existants). S'il vous plaît, écrivez-en d'autres et offrez-les au projet GNU. Mon livre d'essais, <cite>Free Software, Free Society</cite> (Logiciel libre, société libre), est en vente et peut être acheté sur www.gnu.org&#8239;<a id="foot-9-rev" href="#foot-9" >[9]</a>. <i>Happy hacking!</i> (Codez joyeusement !) 
51  
Guy Steele designed the original symmetrical Emacs command set; then he and I began implementing Emacs (on top of TECO), but after one long joint development session, Steele began drifting away, so I finished Emacs. Others particularly including Eugene C. Cicciarelli and Mike McMahon contributed substantially later on. 
<a href="#foot-1-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Guy Steele a conçu la bibliothèque symétrique originale de commandes d'Emacs, puis lui et moi avons commencé à implémenter Emacs (au-dessus de TECO), mais après une longue session de développement conjointe, Steele a commencé à s'éloigner. J'ai donc terminé Emacs. D'autres, en particulier Eugene C. Cicciarelli et Mike McMahon, ont par la suite contribué de manière substantielle. 
52  
Bernie Greenberg says that Dan Weinreb's implementation of Emacs for the Lisp Machine came before Greenberg's implementation for Multics. I apologize for the mistake. 
<a href="#foot-2-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Bernie Greenberg dit que l'implémentation d'Emacs de Dan Weinberg pour la machine Lisp est arrivée avant celle de Greenberg pour Multics. Je lui présente mes excuses pour cette erreur. 
53  
Greenblatt's plan, as I understood it, was to hire lab people part time, so that they could continue working at the AI Lab. Symbolics hired them full time instead, so they stopped working at MIT. 
<a href="#foot-3-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Le plan de Greenblatt, d'après ce que j'ai compris, était d'engager les gens du laboratoire à temps partiel afin qu'ils puissent continuer à travailler au labo d'IA. Au lieu de cela, Symbolics les a engagés à temps plein, et donc ils ont arrêté de travailler au MIT. 
54  
The background of this plan, which I did not state explicitly in the talk, is that during an initial period the ex-AI-Lab hackers, whether at Symbolics or LMI, continued contributing their changes to the MIT Lisp Machine system&mdash;even though the contract did not require this. Symbolics' plan was to rupture this cooperation unilaterally. 
<a href="#foot-4-rev" class="nounderline">&#8593;</a> L'arrière-pensée de ce plan, que je n'ai pas explicitée dans le discours, était que durant cette période initiale les ex-hackers du labo d'IA, que ce soit chez Symbolics ou chez LMI, continuent à apporter leurs modifications au système pour machine Lisp du MIT, bien que le contrat ne l'exige pas. Le plan de Symbolics était de briser cette coopération unilatéralement. 
55  
It was not that I cared particularly about the fate of LMI, but rather I did not want to let Symbolics gain through its aggression against the AI Lab. 
<a href="#foot-5-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Ce n'est pas que le sort de LMI m'intéressait particulièrement, mais plutôt que je ne voulais pas laisser Symbolics gagner grâce à son agression contre le labo d'IA. 
56  
This statement has been misconstrued as saying that I never, ever looked at Symbolics' code. Actually it says I did look, at first. The Symbolics source code was available at MIT, where I was entitled to read it, and at first that's how I found out about their changes. 
<a href="#foot-6-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Cette phrase a été mal interprétée ; je n'aurais, paraît-il, jamais, à aucun moment jeté un œil sur le code de Symbolics. En réalité, cette phrase dit que je l'ai bel et bien regardé, au début. Le code source de Symbolics était disponible au MIT où j'étais en droit de le lire, et au début c'est ainsi que je me suis rendu compte de leurs modifications. 
58  
Symbolics at one point protested to MIT that my work, by thwarting their plan, had cost Symbolics a million dollars. 
<a href="#foot-7-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Symbolics s'est plaint au MIT que mon travail, en contrant leur plan, avait coûté à Symbolics un million de dollars. 
59  
I don't mind if a very complex and heavyweight function takes keyword arguments. What bothers me is making simple basic functions such as &ldquo;member&rdquo; use them. 
<a href="#foot-8-rev" class="nounderline">&#8593;</a> Cela ne me dérange pas si une mégafonction très complexe prend des arguments mots-clés. Ce qui me dérange, c'est de les mettre dans des fonctions simples et basiques comme « member ». 
60  
In 2021, this book can be purchased from <a href="https://shop.fsf.org/books-docs/free-software-free-society-selected-essays-richard-m-stallman-3rd-edition"> GNU Press</a>. 
 <a href="#foot-9-rev" class="nounderline">&#8593;</a>En 2021, on peut acheter ce livre sur <a href="https://shop.fsf.org/books-docs/free-software-free-society-selected-essays-richard-m-stallman-3rd-edition">GNU Press</a>. 
63  
Please see the <a href="/server/standards/README.translations.html">Translations README</a> for information on coordinating and contributing translations of this article. 
Merci d'adresser vos commentaires sur les pages en français à &lt;<a href="mailto:trad-gnu@april.org">trad-gnu@april.org</a>&gt;, et sur les traductions en général à &lt;<a href="mailto:web-translators@gnu.org">web-translators@gnu.org</a>&gt;. Si vous souhaitez y contribuer, vous trouverez dans le <a href="/server/standards/README.translations.html">guide de traduction</a> les infos nécessaires.