[Traduit de l'anglais]

Un app store de la pire espèce

Représentez-vous l'app store le plus abusif qui soit.

Les programmes qu'il contient sont faits pour fonctionner sur votre ordinateur.

Cependant, vous devez être connecté pour les faire fonctionner.

Chaque fois que vous les démarrez, ils contactent l'app store.

S'il y a une mise à jour, elle s'installe automatiquement, sans poser de question. Vous préférez la version précédente ? Tant pis.

Si l'app store décide que vous n'êtes plus le bienvenu, le programme ne démarrera pas.

Si les serveurs de l'app store sont hors ligne, ou si c'est vous qui êtes hors ligne, il ne démarrera pas non plus.

De plus, les programmes que contient cet app store doivent conserver vos données sur ses serveurs.

Si le programme ne démarre pas, vous ne pouvez plus accéder aux données.

Vous avez peut-être téléchargé des sauvegardes de vos données, mais dans ce cas vous devez trouver comment les décoder sans le programme.

Cela ressemble à un cauchemar ? Oui, mais c'est aussi très réel.

Des app stores bien connus approchent ce niveau de perversité.

Mais ils sont juste en train de rattraper l'original.

L'app store le plus abusif est une perversion par le monde des affaires du vieux système hypertexte distribué qui donne le pouvoir aux utilisateurs et qu'on appelle « le web ».

Il a encouragé les utilisateurs à adopter des « applis web » pour une grande part de leurs activités informatiques, ce qui a incité d'autres app stores à faire de même.

La plupart du temps, les « applis web » sont distribuées sous forme de JavaScript (bien que Java et Flash aient été utilisés dans le même but) qui s'installe et s'exécute automatiquement dans votre navigateur.

Mais le problème n'est pas que ce soit du JavaScript, ou qu'elles s'exécutent dans votre navigateur. Le problème est que

  • vous ne contrôlez pas ce que fait le programme ;
  • vous n'avez aucun contrôle sur le moment où vous pouvez l'exécuter ;
  • vous n'avez aucun contrôle sur vos données.

Le propriétaire de l'app store vous a privé de ce contrôle, et a ainsi pris le contrôle sur vous.

Vous êtes perdant quand le JavaScript est non libre.
https://www.gnu.org/philosophy/javascript-trap.html

Mais vous êtes aussi perdant quand c'est (en théorie) du logiciel libre !

Lorsque l'appli ou le site web a autant de contrôle sur ce qui s'exécute dans votre ordinateur, cela « revient à utiliser un programme non libre avec des fonctionnalités de surveillance et une porte dérobée universelle ».
https://www.gnu.org/philosophy/network-services-arent-free-or-nonfree.html
https://www.gnu.org/philosophy/who-does-that-server-really-serve.html

Le propriétaire a toute la liberté et vous, l'utilisateur, n'en avez aucune.

Vous ne vous respectez pas en faisant de l'informatique de cette façon.

Cela envahit votre vie privée, cela vous prend en otage, vous et vos données, cela supprime votre pouvoir de décision et votre liberté dans l'univers numérique.


Le web était un moyen merveilleux de partager de l'information.

Les applis web et le JavaScript obligatoire l'ont transformé en app store de la pire espèce.

Il est temps de séparer le merveilleux du pire.

Voici quelques pistes :

Plus généralement :

Maintenant, si vous souhaitez que votre site donne à ses utilisateurs un aperçu de notre sentiment envers le pire app store, ajoutez aux pages que vous contrôlez le code JavaScript suivant :

document.body.textContent = 'Merci de désactiver JavaScript pour visiter ce site.'

Si vous le souhaitez, mettez un lien vers cet article sous « désactiver JavaScript ».


Merci à Richard Stallman de m'avoir inspiré cet article et encouragé à le publier.

Mise à jour 1∕4∕2021 : merci à KE0VVT de m'avoir informé que textContent ne peut avoir de lien ; on a besoin de innerHTML pour ça.