[Traduit de l'anglais]

Enseigner au MIT uniquement avec des logiciels libres


Ce printemps (2020), le MIT a mis tous ses cours en ligne à cause de la pandémie de COVID-19. Il a mis à disposition des licences pour divers programmes non libres, mais je m'y suis opposé pour des raisons de principe. Pour mon cours (un cours avancé de programmation informatique), je me suis arrangé pour éviter de proposer à mes étudiants des logiciels non libres.

À la place, j'ai utilisé une instance de BigBlueButton tournant sur un serveur appartenant à la Free Software Foundation. Rubén Rodriguez (permanent de la FSF) a aidé à faire fonctionner ce logiciel ainsi que d'autres. (Merci à la FSF et à Rubén !)

Le cours était basé sur un manuel en préparation que Chris Hanson et moi avons rédigé. Le livre est intitulé Software Design for Flexibility (how to avoid programming yourself into a corner) [Conception de logiciels flexibles (comment éviter de vous bloquer dans un coin en programmant)] ; il sera bientôt publié par MIT Press, avec une licence Creative Commons partage dans les mêmes conditions (et tout le code à l'appui du livre est sous licence GNU GPL).

Je n'ai pas non plus demandé à mes étudiants d'utiliser des logiciels non libres pour les conversations en tête-à-tête sur des travaux scolaires, des préparations de thèse ou des projets. J'ai utilisé un serveur Jitsi Meet que j'ai installé sur un ordinateur obsolète et par ailleurs inutile, qui attendait dans un coin de mon laboratoire d'être envoyé à la décharge de déchets électroniques.

Je suis heureux d'annoncer que mes cours se sont bien déroulés, que mes élèves ont été bien servis et que nous avons tous été raisonnablement satisfaits du résultat.

Le seul défaut que présentent encore les logiciels serveurs est que Jitsi Meet et BigBlueButton n'indiquent pas pour LibreJS que leur code JavaScript est libre. Il EST libre – son code source a un avis de licence clair, mais LibreJS ne peut pas le déterminer automatiquement.

Note

[1] Gerald Jay Sussman est titulaire de la chaire « Panasonic » de génie électrique au Massachusetts Institute of Technology. Il est membre de la National Academy of Engineering et de l'American Academy of Arts and Sciences. Il a participé à la création de la Free Software Foundation en 1985.

Disponibles pour cette page:

[en] English   [es] español   [fr] français   [zh-cn] 简体中文  

 [Logo de la FSF] « La Fondation pour le logiciel libre (FSF – Free Software Foundation) est une organisation à but non lucratif dont la mission est de promouvoir au niveau mondial la liberté d'utiliser l'informatique. Nous défendons les droits de tous les utilisateurs de logiciel. »