English [en]   français [fr]  

[Traduit de l'anglais]

Conseils aux nouveaux responsables de paquets GNU

Si vous êtes le nouveau responsable d'un paquet GNU, qu'il s'agisse d'un paquet proposé par vos soins au projet GNU ou d'un paquet existant que vous avez adopté, vous avez peut-être du mal à savoir par où commencer. Le courriel officiel que vous avez reçu en devenant responsable GNU contient de nombreux détails ; le présent document n'a pas pour objet de le remplacer mais de le compléter avec des conseils pour vous aider à démarrer.

Bien entendu, ce qui est mentionné ici n'aborde que superficiellement la maintenance d'un paquet GNU. Lisez attentivement le guide du responsable de paquet GNU et les standards de codage GNU. Vous les avez certainement déjà consultés mais ils sont suffisamment fournis pour qu'une relecture soit utile. De plus, quelques contributeurs expérimentés du projet GNU se sont portés volontaires pour répondre aux questions relatives à la maintenance GNU par courriel à <mentors@gnu.org> et <maintainers@gnu.org>.

Les premiers pas des nouveaux responsables de paquet

Ces tâches sont classées par ordre de priorité. Les étiquettes ([Tous], [Nouveaux] et [Adoptés]) indiquent la catégorie de paquets à laquelle chaque tâche se rapporte principalement.

  1. [Tous] Mettez à jour les informations de votre projet sur Savannah. Allez sur la page de votre projet (https://sv.gnu.org/projects/PAQUET, où « PAQUET » est bien entendu le nom de votre paquet) et reportez-vous à Update Public Info dans le menu Main. Vous devez y définir le nom complet du projet et, si nécessaire, en rédiger une description brève ainsi qu'une autre plus détaillée (que vous voudrez bien envoyer toutes deux à <maintainers@gnu.org> pour qu'elles soient placées dans la liste de tous les paquets GNU). Vous devriez également mentionner son état de développement pour donner une idée de la maturité du code. Il est essentiel d'effectuer tout cela si vous avez adopté un paquet, sans quoi il sera marqué comme étant « orphelin ».
  2. [Tous] Occupez-vous des listes de diffusion. Si vous avez un nouveau paquet GNU, vous devez mettre en place au moins un liste de diffusion pour ce paquet sur Savannah (Select features dans le menu principal). Il est fortement recommandé d'en avoir une nommée <bug-PAQUET@gnu.org> ; la création des autres peut attendre que le trafic les justifie. Si vous avez adopté un paquet existant, envoyez un courriel pour vous présenter. Enfin, que les listes de diffusion soient nouvellement créées ou existantes, n'oubliez pas de vous y inscrire vous-même, ceci ne se fait pas automatiquement. (À propos de la gestion des courriels)
  3. [Nouveaux] Mettez en place un dépôt pour votre code source (Select features dans le menu principal) et importez ce que vous avez (Source Code manager dans la section Development Tools pour consulter la procédure). L'expérience a montré que l'autohébergement n'est pas fiable. (À propos des fichiers de sauvegarde)
  4. [Nouveaux] Envoyez votre paquet sur le site FTP de GNU s'il est prêt à publier. (À propos de la procédure de mise en ligne)
  5. [Nouveaux] Créez une page d'accueil GNU pour remplacer le fichier PAQUET.html que le webmestres ont placé dans votre dépôt web (gardez le même nom). Si vous voulez que ce soit rapide et facile, utilisez notre modèle standard. Commentez les parties qui ne s'appliquent pas, comme Downloading et Documentation si votre projet vient tout juste de démarrer ; vous compléterez ultérieurement. Mettez aussi toute la documentation que vous avez déjà dans un sous-répertoire appelé manual. (À propos des pages web.)
  6. [Adoptés] Vérifiez les rapports de bogues existants. Si vous avez adopté un ancien paquet, pensez à consulter les rapports de bogues existants. Ces derniers peuvent se trouver dans un ou plusieurs de ces emplacements : le suivi de bogues [bug tracker] de Savannah, une liste de diffusion (les archives mbox sont disponibles par ftp et rsync), ou le serveur debbugs de GNU. (À propos des réponses aux rapports de bogues)
  7. [Adoptés] Contactez les responsables de paquet des distributions. Si vous avez adopté un paquet existant et qu'il est disponible dans les distributions aval, prenez contact avec les responsables de ce paquet. Il est probable qu'ils aient des rapports de bogues non résolus à vous soumettre et peut-être même des correctifs qui devraient être appliqués. Vous pourriez également vouloir vous impliquer dans le gestionnaire de paquets GNU Guix. (À propos des distributions)
  8. [Adoptés] Utilisez le logiciel. Il va sans dire que si vous avez adopté un paquet GNU, vous devez l'utiliser pour avoir un aperçu de son état actuel et prendre la mesure des choses à corriger.
  9. [Tous] Choisissez un travail et commencez à hacker ! Rien ne peut remplacer le temps passé à travailler.

Conseils généraux sur la maintenance de paquets GNU

Pour conclure cette liste avec une dernière répétition : les informations et liens ci-dessus ne sont que des échantillons. Merci de consulter et de (re)lire intégralement l'information à l'usage du responsable de paquet GNU ainsi que les documents des standards de codage GNU ; ce sont des mines de renseignements.

Philosophie GNU

Cette page paraît également appropriée pour donner quelques liens vers les idées de base de GNU et du logiciel libre :

HAUT DE LA PAGE


[logo de la FSF]« La Fondation pour le logiciel libre (FSF – Free Software Foundation) est une organisation à but non lucratif dont la mission est de promouvoir au niveau mondial la liberté d'utiliser l'informatique. Nous défendons les droits de tous les utilisateurs de logiciel. »

La FSF est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.