English [en]   català [ca]   Deutsch [de]   français [fr]   日本語 [ja]   한국어 [ko]   polski [pl]   русский [ru]   简体中文 [zh-cn]   繁體中文 [zh-tw]  

Rencontrez les personnes qui contribuent à améliorer GNU, au GNU Hackers' Meeting !

Le 8ème GNU Hackers' Meeting aura lieu à Munich, en Allemagne, du 15 au 17 août 2014. Pendant ces trois jours, il y aura des conférences sur les nouveaux programmes GNU, l'état du système GNU et les dernières nouvelles de la communauté du logiciel libre.

Inscrivez-vous maintenant pour réserver votre place.

L'original de cette page est en anglais.

Comment utiliser les dispositifs optionnels de la GNU FDL

par Richard Stallman

La licence GNU FDL (licence GNU de documentation libre) contient deux dispositifs optionnels, à savoir les sections inaltérables et les textes de couverture, que vous pouvez utiliser si vous le souhaitez. L'avis de licence du manuel doit indiquer si vous utilisez ces dispositifs.

Le cas le plus simple est celui où vous ne souhaitez pas utiliser ces dispositifs. Dans ce cas, l'avis de licence doit l'indiquer, comme suit :

      Permission is granted to copy, distribute and/or modify this
      document under the terms of the GNU Free Documentation License,
      Version 1.3 or any later version published by the Free Software
      Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts and
      no Back-Cover Texts.  A copy of the license is included in the
      section entitled "GNU Free Documentation License".1

Mais si vous souhaitez utiliser ces dispositifs, voici des explications concernant leur objectif et leur mode d'emploi.

Sections inaltérables

Le but des sections inaltérables est de vous fournir un moyen d'exprimer un point de vue non technique sur le sujet.

L'exemple classique de section non technique inaltérable dans un manuel libre est le manifeste GNU (GNU Manifesto), inclus dans le manuel de GNU Emacs. Le manifeste GNU ne dit rien quant à la façon d'éditer avec Emacs, mais il explique les raisons pour lesquelles j'ai écrit GNU Emacs, à savoir pour qu'il soit une partie primordiale du système d'exploitation GNU, qui donnerait aux utilisateurs de l'informatique la liberté de coopérer au sein d'une communauté. Puisque le manifeste GNU présente les principes fondateurs du projet GNU, plutôt que les fonctionnalités de GNU Emacs, nous avons décidé que d'autres ne pourraient pas le retirer ni le modifier lors du partage du manuel d'Emacs, et nous avons inclus cette exigence dans la licence. De fait, nous en avons fait une section inaltérable, sans pour autant utiliser ce terme. Si nous avions à le faire aujourd'hui en utilisant la licence GNU FDL, nous écririons l'avis de licence comme suit :

      Permission is granted to copy, distribute and/or modify this
      document under the terms of the GNU Free Documentation License,
      Version 1.3 or any later version published by the Free Software
      Foundation; with the Invariant Sections being just "GNU
      Manifesto", with no Front-Cover Texts, and with no Back-Cover
      Texts.  A copy of the license is included in the section
      entitled "GNU Free Documentation License".2

Cet avis indique que la section « Manifeste GNU » est la seule section inaltérable.

L'ancienne licence du manuel d'Emacs ne permettait pas à d'autres personnes de rajouter de nouvelles sections inaltérables à l'occasion d'une modification ou d'une redistribution du manuel. Mais au moment de rédiger une version plus générale du concept de la licence GNU FDL, il m'a semblé plus cohérent d'un point de vue moral de permettre l'ajout de sections inaltérables par ceux qui font des modifications à un document, comme par les créateurs de ce document. La licence FDL le permet.

Mais cette possibilité requiert un garde-fou afin de prévenir tout abus éventuel qui porterait atteinte au statut « libre » du document. Une personne B, modifiant un manuel qui a été écrit par une personne A, ne doit pas être en mesure de rendre inaltérable la documentation rédigée par A, dans la mesure où cela retirerait à une personne C le droit de modifier plus encore la documentation de A. De même, si cette personne B ajoute des éléments à des sous-parties additionnelles, ces ajouts ne doivent pas être inaltérables : la documentation doit pouvoir être modifiable par d'autres. Les conditions d'ajout de sections inaltérables dans la licence FDL tiennent compte de ces garde-fous.

Un manuel n'a pas forcément besoin de sections inaltérables. Le cas le plus simple est de ne pas en avoir du tout. Vous n'avez pas besoin de lister la GNU FDL elle-même comme étant une section inaltérable, dans la mesure où la FDL stipule explicitement qu'elle-même ne peut être altérée. La FDL distingue aussi certaine sections, comme celles intitulées « Historique », « Implications », etc. Vous n'avez pas à les indiquer comme étant des sections inaltérables, car la FDL fournit déjà des règles concernant ces sections.

Textes de couverture

Un texte de couverture est une courte portion de texte dont vous exigez l'impression sur la couverture du manuel lors de sa publication, même lorsque quelqu'un d'autre est à l'origine de cette publication. Vous pouvez définir un « texte de première page de couverture », qui doit être imprimé sur la première de couverture, ainsi qu'un « texte de dernière page de couverture », qui doit être imprimé sur la quatrième de couverture. Vous pouvez en définir un de chaque.

Les textes de couverture sont une nouvelle possibilité, il m'est donc impossible de citer un exemple de son utilisation par le passé. Mais le but recherché est simple : ces textes sont là pour permettre au premier éditeur d'encourager les gens à acheter les copies qu'il publie, plutôt que celles d'un éditeur suivant. Par exemple, nous pourrions envisager un texte de dernière page de couverture comme suit :

      Les Manuels libres SA ont rémunéré Alyssa P. Hacker pour 
      rédiger le présent ouvrage et vous invitent à les soutenir 
      en achetant l'édition issue des Manuels libres SA.

Ceci pourrait aider la SA des Manuels libres à faire prospérer son entreprise de publication d'ouvrages libres. En tout cas, tel est le but recherché. Pour définir ce texte de quatrième page de couverture, la SA des Manuels libres devrait rédiger l'avis de licence comme suit :

      Permission is granted to copy, distribute and/or modify this
      document under the terms of the GNU Free Documentation License,
      Version 1.3 or any later version published by the Free Software
      Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and
      one Back-Cover Text: "Free Manuals Inc. paid Alyssa P. Hacker to
      write this manual and asks for your support through buying the
      Free Manuals edition."  A copy of the license is included in the
      section entitled "GNU Free Documentation License".3
Traduction non officielle des avis :
  1.       Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier
          ce document selon les termes de la Licence GNU Free
          Documentation License, version 1.3 ou ultérieure publiée par
          la Free Software Foundation ; sans section inaltérable,
          sans texte de première page de couverture et sans texte de dernière
          page de couverture. Une copie de cette licence est incluse dans la
          section appelée GNU Free Documentation License de ce
          document. 
  2.       Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier
          ce document selon les termes de la Licence GNU Free
          Documentation License, version 1.3 ou ultérieure publiée par
          la Free Software Foundation ; avec comme seule section
          inaltérable le « Manifeste GNU », sans texte de première page de
          couverture et sans texte de dernière page de couverture.
          Une copie de cette licence est incluse dans la section appelée
          GNU Free Documentation License de ce document. 
  3.       Permission vous est donnée de copier, distribuer et/ou modifier
          ce document selon les termes de la Licence GNU Free
          Documentation License, version 1.3 ou ultérieure publiée par
          la Free Software Foundation ; sans section inaltérable,
          sans texte de première page de couverture et avec le texte de
          dernière page de couverture suivant :
          « Les Manuels libres SA ont rémunéré Alyssa P. Hacker pour rédiger
          le présent ouvrage et vous invitent à les soutenir en achetant
          l'édition issue des Manuels libres SA. ». Une copie de cette
          licence est incluse dans la section appelée GNU Free
          Documentation License de ce document. 

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page