English [en]   català [ca]   français [fr]   polski [pl]   português do Brasil [pt-br]   Türkçe [tr]   简体中文 [zh-cn]   繁體中文 [zh-tw]  

Meet the GNU contributors in person at the GNU Hackers' Meeting!

The 8th GNU Hackers' Meeting takes place in Munich, Germany from 15–17 August 2014. It spans three days, and comprises talks about new GNU programs, status of the GNU system and news from the free software community.

Register now to secure your place.

L'original de cette page est en anglais.

Lettre au rédacteur en chef du Dr. Dobb's Journal

Monsieur,

Je suis sûr que vous ne réalisez pas à quel point il est ironique d'associer Tim O'Reilly et moi-même avec l'« open source ».

Si la commission de la Chambre des représentants sur les activités anti-américaines [House Un-American Activities Committee] me demandait, « Êtes-vous maintenant ou avez-vous jamais été un partisan du mouvement open source ? » je pourrais fièrement et joyeusement répondre non. Je fais campagne depuis 1984 pour le logiciel libre – libre comme dans le mot liberté (lisez le « manifeste GNU », Dr. Dobb's Journal, sept. 1985).

Logiciel libre signifie, en gros, que vous êtes libre d'étudier ce qu'il fait, libre de le modifier, libre de le redistribuer et libre d'en publier des versions améliorées (reportez-vous à la page http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html pour plus de détails). Vous méritez ces libertés ; tout le monde les mérite. J'ai écrit la licence publique générale GNU (GNU GPL), cible de la plus grosse des colères de Microsoft, dans le but de défendre ces libertés pour tous les utilisateurs, dans l'esprit du mouvement du logiciel libre.

Des années plus tard, en 1998, un autre groupe s'est mis à opérer sous le terme d'« open source ». Ils ont contribué à la communauté du logiciel libre de manière concrète, mais ils défendent un point de vue très différent. Ils évitent soigneusement les questions de liberté et le principe que nous mettons en avant dans le mouvement du logiciel libre ; ils ne citent que quelques avantages pratiques à court terme comme raisons de ce qu'ils font.

Ils ont affirmé que la définition du terme « open source » est légèrement plus large que le logiciel libre et qu'elle inclut donc mon travail. Mais décrire la GNU GPL comme une « licence open source », de la même façon que Microsoft l'a fait, est plus que fallacieux. La GNU GPL incarne la philosophie solide du mouvement du logiciel libre ; elle ne provient pas du mouvement open source. Je ne suis pas un partisan du mouvement open source et ne l'ai jamais été.

Tim O'Reilly, en comparaison, est un pilier du mouvement open source, du moins selon ses dires. Toutefois, si vous prenez en compte les actions plutôt que les paroles, la plupart des manuels publiés par O'Reilly Associates ne sont pas définis comme open source, encore moins libres. La poignée de titres libres sont des exceptions. Il pourrait facilement s'excuser à l'HUAC – « Oui, j'ai parlé sur l'open source, mais je n'en ai pas fait grand chose. »

Si O'Reilly évolue vers la vente de livres libres dans le futur, il pourrait devenir un vrai partisan du mouvement du logiciel libre. [Plus tard en 2001, O'Reilly Associates a publié quelques livres libres supplémentaires. Nous leur sommes reconnaissants de cette contribution à la communauté, et nous attendons avec intérêt qu'ils en publient d'autres.]

Avec la création récente de la FSF-Europe, et la prochaine inauguration de la FSF-India, le mouvement du logiciel libre devient plus fort que jamais. Veuillez ne pas nous confondre avec l'autre mouvement de notre communauté.

Bien à vous,

     Richard Stallman
     Président, Free Software Foundation

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page