English [en]   Deutsch [de]   ελληνικά [el]   español [es]   français [fr]   hrvatski [hr]   italiano [it]   日本語 [ja]   português do Brasil [pt-br]   українська [uk]  

Grâce à votre soutien, 2015 marque les 30 ans de la FSF. Au cours des 30 ans à venir, nous voulons défendre encore mieux les droits des utilisateurs de l'informatique. Pour passer à la vitesse supérieure, nous avons donné à notre collecte de fonds un objectif sans précédent : 525 000 $ au 31 janvier. En savoir plus.

525K
29% (155K)
Je participe

ÉducationRessources pédagogiquesLogiciel libre éducatif → Tux Paint

L'original de cette page est en anglais.

Tux Paint

Description

Tux Paint est un programme de dessin multiplateforme créé spécialement pour les enfants. Dès l'âge de 3 ans, les petits apprennent sans difficulté à manipuler son interface claire et intuitive qui comprend des boutons identifiés par des étiquettes ainsi que des icônes afin qu'ils puissent les reconnaître facilement. Au centre de l'écran se trouve une toile blanche sur laquelle l'enfant peut dessiner à l'aide d'une large palette d'outils et de pinceaux. Pour commencer, l'enfant peut charger des contours à colorier, comme dans un livre de coloriages.

Le programme inclut tous les outils de dessin les plus courants, comme les lignes et les pinceaux pour dessiner à main levée et colorier, les formes géométriques, l'outil de redimensionnement, une gomme, les fonctions « Annuler » et « Refaire », plus des sons activés pendant le dessin, et un outil spécial intitulé « Magie » pour les effets spéciaux : arc-en-ciel, scintillement, craie, flou, renversement, et bien d'autres encore.

En plus de l'outil Magie, une autre attraction populaire parmi les enfants est l'outil « Tampon », qui contient tout un tas d'images et de vignettes qui peuvent être « tamponnées » sur la toile, comme des plantes et des fleurs, des animaux, des images pour les fêtes de fin d'année, des planètes, et bien d'autres choses encore. Une grande partie de ces tampons sont fournis avec le programme, dès son installation, et d'autres sont mis à disposition sous forme de collections indépendantes à installer. De nombreux utilisateurs apportent leurs propres créations à la communauté sous la forme de tampons à réutiliser dans le programme ; nous allons maintenant voir en exemple ce qu'a fait un groupe d'enfants dans une école indienne, et comment ils ont mis en pratique la liberté du logiciel garantie par le programme.

Tux Paint est disponible dans plus de 80 langues, y compris des langues minoritaires ou qui se lisent de droite à gauche. Le grand nombre de langues disponibles est le fruit de contributions faites par des utilisateurs dans le monde entier.

Pour en savoir plus : répertoire de la FSF [en], site officiel de Tux Paint

Qui l'utilise et comment

Des commentaires d'utilisateurs individuels et des exemples d'utilisation de Tux Paint par des écoles sont présentés sur le site officiel. On nous rapporte que c'est un des programmes les plus utiles pour habituer les enfants aux techniques élémentaires de dessin sur ordinateur tout en leur proposant un environnement hautement attractif. Cependant ce qui distingue Tux Paint, et le rend préférable aux autres logiciels de dessin pour enfants, c'est que c'est un logiciel libre, c'est-à-dire qu'il est mis à disposition sans restriction d'aucune sorte et que l'utilisateur se voit garantir un certain nombre de libertés. Par exemple, l'une de ces libertés est que l'utilisateur peut installer le programme sur autant de postes de travail que nécessaire, ce qui est particulièrement important pour les écoles.

Une autre liberté significative garantie par le logiciel libre est celle de modifier le programme de façon à l'adapter aux besoins de l'utilisateur, et de redistribuer des copies de la version modifiée. C'est grâce à cette liberté que Tux Paint est disponible dans de si nombreuses langues, y compris celles parlées par des minorités. En fait, les traductions dans les langues moins parlées ont été fournies par les utilisateurs eux-mêmes. Ceci car la plupart du temps, les entreprises dont le métier consiste à développer des logiciels non libres adoptent des politiques régies par la taille du marché : si le marché est trop réduit pour assurer un profit, elles rechignent en général à investir.

Image de l'appooppan thaady.

Écoutez une élève prononcer appooppan thaady.2

Image de la fleur d'anthurium.

Écoutez un élève prononcer le nom de la fleur d'anthurium en malayalam.

Un bon exemple de l'application de la liberté du logiciel à Tux Paint est le travail fait par des écoliers de 11 à 12 ans à l'école VHSS Irimpanam1 dans l'état de Kerala, en Inde. Le travail a consisté à ajouter aux programmes une série de tampons tirés de photos prises par les écoliers eux-mêmes. Ils ont pris des clichés de fleurs locales et traité les images numériques avec le programme libre de manipulation d'images de GNU, GIMP [en], et ils ont ajouté le nom de chaque fleur, en anglais et en malayalam, la langue locale. Et comme Tux Paint peut aussi lire des sons, les écoliers se sont enregistrés alors qu'ils prononçaient le nom des fleurs en malayalam. Ainsi, quand l'une de ces fleurs est choisie pour être tamponnée sur la toile, l'utilisateur voit et entend le nom de la fleur en malayalam. Regardez ou téléchargez la vidéo sous-titrée en français, ou bien la vidéo non sous-titrée et les sous-titres SubRip.

L'école a aussi tiré profit de la liberté de modifier le programme pour traduire l'interface de Tux Paint en malayalam, la langue parlée dans l'État du Kerala.

Pourquoi

La liberté de modifier le programme est une ressource importante dont l'établissement a fait usage pour faire plus qu'enseigner les techniques élémentaires de dessin sur ordinateur ou divertir les enfants. Elle a été utilisée pour leur montrer que les technologies de l'information ne doivent pas conduire à assujettir l'utilisateur ni le contraindre, mais doivent être un instrument à leur service, en fonction de leurs besoins.

La liberté d'installer le programme sur tous les ordinateurs du laboratoire a été importante également, car l'école disposait de ressources économiques limitées pour investir dans des licences. En distribuant des copies de la version originale et de la version modifiée aux écoliers, l'école a fourni de l'assistance aux familles en difficulté financière.

Résultats

Ajouter des tampons à Tux Paint fut une expérience passionnante et enrichissante pour les écoliers. Premièrement, ils ont analysé comment le programme fonctionne et découvert le mécanisme qu'il utilise pour mettre en œuvre les tampons. Ensuite, ils ont appris comment cette caractéristique particulière du programme permet l'ajout de tampons et comment le faire. Ils ont aussi acquis une connaissance plus approfondie de GIMP en manipulant les images. Le processus dans son ensemble fut l'occasion non seulement de développer de nouvelles aptitudes techniques, mais aussi d'identifier et d'apprécier la flore locale. Le plus important, c'est qu'ils ont appris que n'importe qui, un non-programmeur ou même un enfant, peut exercer son influence et améliorer les technologies de l'information à partir du moment où la liberté du logiciel lui est accordée.


Remerciements

Les images de l'interface de Tux Paint en malayalam avec les fleurs sauvages, l'appooppan thaady et l'anthurium, ainsi que les fichiers audio, ont été aimablement fournis par le lycée professionnel d'Irimpanam et sont sous licence CC BY-SA, Creative Commons paternité, partage dans les mêmes conditions, 3.0 non transposée.


Notes de traduction
  1. Lycée professionnel d'Irimpanam. 
  2. Appooppan thaady est le nom donné en malayalam à l'aigrette duveteuse d'une graine disséminée par le vent, très commune au Kerala. 

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page