English [en]   Deutsch [de]   français [fr]   日本語 [ja]   русский [ru]  

Les adhérents de la Free Software Foundation font sa force. Aidez-nous à pulvériser notre objectif de 700 nouveaux membres ou faites un don d'ici le 31 décembre.

Adhérer

75 004 $
450 000 $

[Traduit de l'anglais]

Dissimulation privatrice

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

Le logiciel non libre (privateur) est très souvent malveillant (conçu pour maltraiter les utilisateurs). Il est contrôlé par ses développeurs, ce qui les met en position de pouvoir vis-à-vis des utilisateurs ; c'est l'injustice de base. Les développeurs exercent souvent ce pouvoir au détriment des utilisateurs qu'ils devraient servir.

Cette page répertorie des cas où le logiciel privateur avait un bogue que les développeurs ont transformé en fonctionnalité malveillante en essayant de dissimuler son existence.

HAUT DE LA PAGE


[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.