English [en]   العربية [ar]   Deutsch [de]   español [es]   فارسی [fa]   français [fr]   മലയാളം [ml]   polski [pl]   русский [ru]  

Grâce à votre soutien, 2015 marque les 30 ans de la FSF. Au cours des 30 ans à venir, nous voulons défendre encore mieux les droits des utilisateurs de l'informatique. Pour passer à la vitesse supérieure, nous avons donné à notre collecte de fonds un objectif sans précédent : 525 000 $ au 31 janvier. En savoir plus.

525K
28% (145K)
Je participe

L'original de cette page est en anglais.

Le mouvement du logiciel libre

Les gens utilisent des systèmes d'exploitation libres comme GNU/Linux pour des raisons variées. Nombre d'utilisateurs migrent vers un de ces systèmes pour des raisons pratiques : parce que il est puissant, parce qu'il est fiable, ou pour la capacité de modifier le logiciel selon leurs besoins.

Ce sont de bonnes raisons, mais il y a plus en jeu que la seule commodité. L'enjeu c'est votre liberté et votre communauté.

Le mouvement du logiciel libre repose sur l'idée que les utilisateurs de l'informatique méritent la liberté de former une communauté. Vous devez avoir la liberté de vous aider vous-même en modifiant le code source pour faire ce que vous avez à faire, quelle que soit la tâche. Et la liberté d'aider votre voisin en redistribuant des copies des programmes à d'autres personnes. Et aussi la liberté d'aider à construire votre communauté, en publiant des versions améliorées afin que d'autres personnes puissent en bénéficier.

Le fait qu'un programme soit libre dépend essentiellement de sa licence. Cependant, un programme peut être non libre parce que vous n'avez pas accès à son code source, ou parce que le matériel ne vous permet pas de mettre en œuvre une version modifiée (ceci s'appelle « tivoïsation »).

Notre définition détaillée du logiciel libre montre comment nous évaluons une licence pour voir si elle produit des logiciels libres. Nous avons également des articles sur certaines licences spécifiques expliquant les avantages et les inconvénients de quelques licences qui répondent à cette définition, et pourquoi d'autres sont trop restrictives pour y répondre.

En 1998, le terme open source (code source ouvert). a été associé à un point de vue considérablement différent du nôtre. Ce point de vue ne prend en compte que les avantages pratiques des logiciels libres et évite soigneusement les questions plus fondamentales de liberté et de solidarité sociale que soulève le mouvement du logiciel libre. L'open source est bien jusqu'à un certain point, mais il ne fait qu'effleurer la surface du problème. Nous n'avons aucune réticence à travailler avec les défenseurs de l'open source sur des projets concrets comme le développement logiciel, mais nous ne sommes pas d'accord avec leur point de vue et refusons d'opérer sous leur nom.

Si vous pensez que la liberté et la communauté sont importantes en soi, rejoignez-nous en utilisant fièrement le terme « logiciel libre », et aidez à faire passer le message.

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page