English [en]   Deutsch [de]   français [fr]   italiano [it]   日本語 [ja]   русский [ru]  

Rencontrez les Hackers GNU au  GHM 2017  • 25–27 août •  Inscrivez-vous !

[Traduit de l'anglais]

Insécurité du logiciel privateur

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

Le logiciel non libre (privateur) est très souvent malveillant (conçu pour maltraiter les utilisateurs). Il est contrôlé par ses développeurs, ce qui les met en position de pouvoir vis-à-vis des utilisateurs ; c'est l'injustice de base. Les développeurs exercent souvent ce pouvoir au détriment des utilisateurs qu'ils devraient servir.

Cette page répertorie des failles de sécurité de logiciels privateurs, failles clairement établies qui ont des conséquences graves ou méritent d'être mentionnées pour d'autres raisons.

Il n'est pas juste de comparer le logiciel libre avec un logiciel privateur idéal réputé parfait, mais la presse le fait souvent de manière implicite lorsqu'on découvre une faille de sécurité dans un programme libre. Les examples ci-dessous montrent que le logiciel privateur n'est pas parfait et qu'il est souvent tout à fait bâclé.

Il ne serait pas juste non plus de comparer le logiciel privateur avec un logiciel libre idéal réputé parfait. Chaque programme un peu complexe a ses bogues et tout système, qu'il soit libre ou privateur, peut avoir des erreurs qui affaiblissent la sécurité. L'erreur est humaine ; elle n'est pas nécessairement coupable. Mais bien souvent les développeurs de logiciel privateur ne se préoccupent pas de failles béantes, voire les introduisent délibérément. De toute façon, ils refusent aux utilisateurs la possibilité de corriger eux-mêmes les problèmes de sécurité qui pourraient survenir. C'est cette attitude qui est coupable dans le logiciel privateur.

HAUT DE LA PAGE


[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.