English [en]   français [fr]   русский [ru]  

[Traduit de l'anglais]

Incompatibilité du logiciel privateur

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

La catégorie « incompatibilité » comprend l'utilisation de formats ou de protocoles secrets par le logiciel privateur. Cela rend difficile ou impossible le passage à un programme concurrent – en particulier un programme libre, qui permettrait de libérer l'appareil sur lequel tourne le logiciel.

Outre qu'ils sont délibérément anticoncurrentiels, les formats secrets mettent en danger les données numériques de l'utilisateur. Par exemple, la récupération de données anciennes sera très difficile si le logiciel privateur qui peut les lire n'est plus pris en charge.

Une autre sorte d'incompatibilité se manifeste lorqu'un système rend une opération importante, nécessaire pour faire migrer des données vers un autre système, si compliquée ou si lente qu'elle n'est pas faisable pour une quantité significative de données.

Si vous avez connaissance d'un exemple qui devrait se trouver sur cette page mais n'y figure pas, n'hésitez pas à écrire à <webmasters@gnu.org> pour nous en informer. Merci de fournir les URL d'une ou deux références fiables décrivant le problème.

HAUT DE LA PAGE


[logo de la FSF]« La Fondation pour le logiciel libre (FSF – Free Software Foundation) est une organisation à but non lucratif dont la mission est de promouvoir au niveau mondial la liberté d'utiliser l'informatique. Nous défendons les droits de tous les utilisateurs de logiciel. »

La FSF est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF comme membre associé ou en faisant un don.