[Traduit de l'anglais]

Malveillance potentielle


Le logiciel non libre (privateur) est très souvent malveillant (conçu pour maltraiter les utilisateurs). Il est contrôlé par ses développeurs, ce qui les met en position de pouvoir vis-à-vis des utilisateurs ; c'est l'injustice de base. Les développeurs et les fabricants exercent souvent ce pouvoir au détriment des utilisateurs qu'ils devraient servir.

Cela prend habituellement la forme de fonctionnalités malveillantes.


Cette page décrit des techniques que le logiciel privateur pourrait utiliser dans le futur à des fins malveillantes. Nous n'avons pas la preuve qu'elles soient déjà employées actuellement.

  • 2021-07

    Des publicitaires sont en train d'expérimenter une technique de manipulation mentale consistant à altérer les rêves pour promouvoir un produit. D'après eux, cette « incubation ciblée des rêves » est censée provoquer chez le sujet des « rêves de réactivation ».

  • 2019-03

    Les constructeurs automobiles ont sorti une liste de raisons astucieuses pour lesquelles ils sont « obligés » de mettre des caméras et des micros dans les voitures.

    BMW dit que son logiciel ne sauvegarde aucune information sur le suivi du conducteur. Si cela veut dire que les données sortant des caméras et des micros ne peuvent être vues par personne d'autre, les caméras et les micros ne sont pas dangereux. Mais devons-nous croire cette société sur parole ? La seule chose qui lui ferait mériter notre confiance éclairée serait que son logiciel soit libre.

  • 2019-03

    Volvo a l'intention d'installer des caméras dans ses voitures pour détecter chez le conducteur des signes de défaillance qui pourraient causer un accident.

    Cependant, rien n'empêche ces caméras de faire autre chose, par exemple d'effectuer l'identification biométrique du conducteur ou des passagers, à part un logiciel privateur qui pourrait être modifié n'importe quand par Volvo (ou bien par des gouvernements ou des criminels).

  • 2019-03

    Un logiciel malveillant instllé dans le processeur d'un disque dur pourrait utiliser le disque lui-même comme microphone pour détecter la parole.

    L'article fait référence au système d'exploitation Linux, mais semble vouloir dire GNU/Linux. Ce bidouillage ne nécessiterait pas de modifier Linux lui-même.

  • 2019-02

    Certains appareils portables de surveillance (appelés « téléphones ») possèdent maintenant un lecteur d'empreinte digitale dans l'écran. Cela signifie-t-il qu'ils pourraient prendre l'empreinte digitale de toute personne se servant de l'écran tactile?

  • 2017-12

    Si l'on en juge d'après leurs dépôts de brevets, Google et Amazon envisagent de faire des « assistants virtuels » qui étudient les activités des gens de manière à tout savoir sur eux.

    Des programmes d'IA comprendraient ce que les gens se disent entre eux, observeraient leurs vêtements et les objets qu'ils transportent (en particulier les messages publicitaires qui sont dessus), et utiliseraient le son pour espionner leurs activités, y compris aux toilettes ou au lit.

    Il devrait être illégal d'avoir un appareil de ce type dans son appartement sans obtenir le consentement écrit des voisins d'immeuble.

  • 2017-08

    Tout appareil muni d'un micro et d'un haut-parleur pourrait être converti en sonar pour suivre les mouvements des gens dans la pièce où il se trouve ou dans des pièces adjacentes.