English [en]   español [es]   français [fr]   русский [ru]  

[Traduit de l'anglais]

Pratiques addictives du privateur

Autres exemples de malveillance dans le logiciel privateur

Le logiciel non libre (privateur) est très souvent malveillant (conçu pour maltraiter les utilisateurs). Il est contrôlé par ses développeurs, ce qui les met en position de pouvoir vis-à-vis des utilisateurs ; c'est l'injustice de base. Les développeurs exercent souvent ce pouvoir au détriment des utilisateurs qu'ils devraient servir.

Voici plusieurs exemples de logiciels privateurs qui contiennent des fonctionnalités addictives, ajoutées dans le but d'inciter les gens à les utiliser indéfiniment. Certains de ces programmes piègent l'utilisateur pour lui faire payer avec de l'argent réel le déverrouillage de fonctions prétendument intéressantes.

Si vous avez connaissance d'un exemple qui devrait se trouver sur cette page mais n'y figure pas, n'hésitez pas à écrire à <webmasters@gnu.org> pour nous en informer. Merci de fournir les URL d'une ou deux références fiables et spécifiques pour l'étayer.

RETOUR

 [Logo de la FSF] « La Fondation pour le logiciel libre (FSF – Free Software Foundation) est une organisation à but non lucratif dont la mission est de promouvoir au niveau mondial la liberté d'utiliser l'informatique. Nous défendons les droits de tous les utilisateurs de logiciel. »

ADHÉRER FAIRE DES ACHATS