English [en]   català [ca]   Česky [cs]   Deutsch [de]   ελληνικά [el]   español [es]   français [fr]   hrvatski [hr]   italiano [it]   日本語 [ja]   한국어 [ko]   Nederlands [nl]   polski [pl]   русский [ru]   Shqip [sq]   українська [uk]   简体中文 [zh-cn]  

L'original de cette page est en anglais.

Richard Stallman a annoncé en septembre 1983 le projet de développer un système d'exploitation libre de type Unix appelé GNU. GNU est le seul système d'exploitation développé spécifiquement pour la liberté des utilisateurs.

Qu'est-ce que GNU ?

GNU est un système d'exploitation de type Unix, constitué de logiciel libre – il respecte votre liberté. Vous pouvez installer des versions de GNU (plus précisément, des systèmes GNU/Linux) qui sont entièrement libres.

Le projet GNU a été lancé en 1984 pour développer le système GNU. Le nom « GNU » est un acronyme récursif pour GNU's Not Unix! (GNU N'est pas Unix !).

Copie d'écran de GNU

Un système d'exploitation de type Unix est une collection de logiciels (applications, bibliothèques, outils pour les développeurs), plus un programme pour allouer les ressources et communiquer avec le matériel, connu sous le nom de noyau.

GNU est généralement utilisé avec un noyau appelé Linux. Cette combinaison est le système d'exploitation GNU/Linux. GNU/Linux est utilisé par des millions de gens, bien que beaucoup l'appellent « Linux » par erreur.

Le noyau propre à GNU, The Hurd, continue à être développé parce que c'est un projet technique intéressant

Qu'est-ce que le logiciel libre ?

« Logiciel libre » se réfère à la liberté, pas au prix. Pour comprendre ce concept, vous devez penser à « liberté d'expression », pas à « entrée libre » (NdT : en anglais, le mot free veut dire libre, mais aussi gratuit, d'où la confusion possible).

Le logiciel libre donne aux utilisateurs la liberté d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer les logiciels. Plus précisément, cela veut dire que vous, utilisateur, possédez quatre libertés :

  • la liberté d'exécuter le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à vos besoins (liberté 1) – une condition préalable est d'accéder au code source ;
  • la liberté d'en redistribuer des copies pour aider les autres (liberté 2) ;
  • la liberté d'améliorer le programme et de rendre publiques vos améliorations pour que toute la communauté en bénéficie (liberté 3) – une condition préalable est d'accéder au code source.

Prononciation de GNU

« GNU » se prononce gnou, avec une syllabe sans voyelle entre le g (dur) et le n.

Téléchargez GNU

Planet GNU Flux RSS

FreeIPMI 1.4.6 Released: http://ftp.gnu.org/gnu/freeipmi/freeipmi-1.4.6.tar.gz FreeIPMI 1.4.6 - 10/29/14 ------------------------- o In ipmi-fru, support output of DDR4 SDRAM modules. o Fix EF... more

GCL 2.6.12 is released: Greetings! The GCL team is happy to announce the release of version 2.6.12, the latest achievement in the 'stable' (as opposed to 'development') series. Please see http... more

guile-ncurses 1.6 released: I am pleased to announce version 1.6 of GNU Guile-ncurses. Guile-ncurses is a library for the creation of text user interfaces in the GNU Guile dialect of the Schem... more

Tenez-vous au courant avec Planet GNU et la liste des publications récentes de GNU.

Libmicrohttpd

GNU libmicrohttpd est un petit serveur HTTP intégrable à un programme, implémenté sous forme de bibliothèque en langage C. Cette dernière permet de faire tourner facilement un serveur HTTP à l'intérieur d'une autre application. La bibliothèque est entièrement conforme à la norme HTTP 1.1. Le serveur peut écouter sur plusieurs ports, gère quatre modèles différents de multiprogrammation, ainsi que l'IPv6. Il possède également des dispositifs de sécurité comme l'authentification de base et par digest, et prend en charge les protocoles SSL3 et TLS. (doc)

Brèves descriptions de tous les logiciels GNU

Agissez !

Pouvez-vous contribuer à certains de ces projets hautement prioritaires ? Gnash, coreboot, distributions libres de GNU/Linux, GNU Octave, pilotes pour routeurs, débogage réversible dans GDB, transcription automatique, pilotes PowerVR, et aussi : équivalents libres pour Skype, pour les bibliothèques OpenDWG, et pour Oracle Forms.

Pouvez-vous adopter un paquet GNU non maintenu ? gleem, gnukart, halifax, jwhois, metahtml, orgadoc, polyxmass, superopt et teximpatient sont tous à la recherche d'un repreneur. Et ceux-ci sont à la recherche d'un comainteneur : aspell, gnuae, metaexchange, powerguru. Consultez les pages web de ces logiciels pour plus ample information.

[logo de la FSF]« Notre mission est de préserver, protéger et promouvoir la liberté d'utiliser, étudier, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques, et de défendre les droits des utilisateurs de logiciel libre. »

La Fondation pour le logiciel libre (FSF) est le principal sponsor institutionnel du système d'exploitation GNU. Soutenez GNU et la FSF en achetant des manuels et autres, en adhérant à la FSF en tant que membre associé, ou en faisant un don, soit directement à la FSF, soit via Flattr.

Haut de la page

La FSF a aussi des organisations sœurs en Europe, en Amérique latine et en Inde.